March 28, 2023

Le gouvernement relance ce lundi 30 janvier un débat sur la mise en place de consignes pour les bouteilles plastique en France, une initiative envisagée lors du vote de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (Agec) en 2020. Cette idée avait pourtant été rejetée en 2019 par les sénateurs et les collectivités locales.

Seriez-vous prêt à acheter un peu plus cher votre bouteille d’eau pour la rapporter ensuite au supermarché, vide, contre quelques centimes ? A partir de ce lundi, une grande concertation avec les industriels, les associations et les collectivités est lancée pour envisager de consigner les bouteilles en plastique.

A l’issue, la secrétaire d’Etat à l’Ecologie Bérangère Couillard rendra un avis, attendu en juin prochain.

Dans les pays où elle existe, comme en Allemagne, la consigne – c’est-à-dire le remboursement du contenant aux consommateurs qui rapportent leurs bouteilles vides sur un point de collecte – fonctionne bien et permet d’augmenter les taux de recyclage.

 viser 100% de plastique recyclé

Les objectifs européens de taux de collecte des bouteilles plastique sont de 77% en 2025 et 90% en 2029. Or, les performances de la France plafonnent en dessous de 60% car les emballages plastique ne sont pas suffisamment bien collectés, voire pas triés du tout dans la plupart des poubelles de rue ou sur les lieux de travail.

«Grâce au dialogue qui va s’instaurer sur plusieurs mois, nous pourrons prendre la décision qui répondra au mieux à nos objectifs principaux : atteindre un meilleur taux de collecte des bouteilles, viser 100% de plastique recyclé, développer le réemploi et lutter contre les dépôts sauvages», a déclaré la ministre Bérangère Couillard la semaine passée en invitant à la concertation.

De nouvelles consignes de tri

En 2020, le gouvernement avait admis que l’imposition d’une consigne sur les bouteilles plastique, une disposition retirée in extremis lors du vote de la loi Agec sous la pression des collectivités, aurait eu pour effet de diminuer les flux de plastique dans les bacs jaunes des déchets ménagers triés pour le recyclage, et de réduire les revenus des centres de tri pilotés par les communes. Négocié entre 600 et 700 euros la tonne, le plastique PET à recycler est en effet devenu une manne pour eux.

Et les centres de tri ont investi massivement dans de coûteuses machines pour améliorer le tri, matériau par matériau et emballage par emballage. Ce qui a enfin permis, après plus d’une décennie de préparatifs, de simplifier depuis le 1er janvier les consignes de tri pour quasiment tous les Français, ouvrant l’espoir d’augmenter enfin les volumes de recyclage.

Tous les emballages plastique peuvent désormais être jetés dans la poubelle de tri

En effet, depuis quelques semaines, tous les emballages quels qu’ils soient doivent être jetés dans les poubelles jaunes : tous les plastiques (PET, polystyrène, PVC..), les cannettes ou aérosols en aluminium, boîtes de conserve en acier, et bien sûr les papiers et cartons.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

%d bloggers like this: